Comment satisfaire vos besoins sans répondre à toutes vos envies ?

Entre envies et besoins, attention à ne pas vous laisser piéger à des raccourcis qui vous amèneraient à dépenser votre énergie à contre-sens de ce qui est bon pour vous.

Un besoin, c’est quoi ?

Selon le Larousse:

Exigence née d’un sentiment de manque, de privation de quelque chose qui est nécessaire à la vie organique” [ou à l’existence].

Il s’agit bien ici, de répondre à un manque, un manque de quelque chose de nécessaire, d’essentiel pour vous, sans lequel vous n’est pas bien.

Un besoin, vous l’avez compris doit être comblé pour que vous soyez bien, que vous puissiez évoluer en toute harmonie.

Si je vous parle de besoins, je ne peux pas passer à côté de mes souvenirs universitaires en vous citant MASLOW et sa pyramide des besoins. Pour ma part, je trouve les catégories intéressantes et assez complètes mais je ne les regarde pas du tout sous la forme d’une pyramide, uniquement sous forme de catégories indépendantes les unes des autres, je les traite séparément. Bon à ce stade, il y en a peut-être parmi vous qui ont les poils qui se hérissent, pas grave, je suis de ces personnes qui ne conservent que ce qui fonctionne et ça fonctionne bien pour moi sous cet angle.

Les besoins selon Maslow :

  • Besoins physiologiques : manger, boire dormir…
  • Besoins de protection et de sécurité : abri, ressources, sécurité physique, santé…
  • Besoins d’intégration sociale : aimer, être aimé, avoir des amis, appartenir à un groupe…
  • Besoins d’estime : respect de soi et de l’autre, se sentir respecté, reconnaissance, autonomie, avoir des opinions, pouvoir exprimer ses idées…
  • Besoins d’accomplissement : apprendre, se former, créer, contribuer, philosopher…

L’objectif prioritaire est donc de répondre à vos besoins insatisfaits.

OBJECTIF ESSENTIEL = SATISFAIRE MES BESOINS

Vous pouvez ainsi réfléchir à comment :

  • prendre conscience de mes besoins / pouvoir les lister ?
  • combler au mieux mes besoins ?
  • faire des choix répondant à mes besoins ?

Maintenant, rentrons dans le sujet qui fâche, l’envie.

Une envie, c’est quoi ?

Selon le Larousse :

Désir d’avoir ou de faire quelque chose

L’envie fait référence au souhait, au vœu, qui peut rester à cet état, sans jamais devenir réalité. Un peu comme ces bonnes résolutions de début d’année « j’ai envie d’arrêter de fumer » et pour lesquelles notre mise en action peut arriver ou pas.

Voyez la force de la définition du besoin face à celle de l’envie.

J’aurai peut-être dû commencer par-là, mais savez-vous pourquoi je me suis intéressée au lien entre le besoin et l’envie : c’est en observant mes clients ou plutôt en les écoutant. Mon intuition dans certains cas me soufflait que ce que mon client voulait ou exigeait pour sa vie à venir n’était pas de l’ordre de l’essentiel et qu’il se cachait derrière quelque chose de plus important. J’ai voulu creuser cette intuition et la comprendre de manière un peu plus cartésienne et je suis assez contente de moi d’y être arrivée. Je vous explique.

La seule question à retenir est :

« A quel besoin répond mon envie ? »

Ou tout simplement, est-ce que mon envie répond à un besoin ou non ? car si ça n’est pas le cas, je risque de pédaler dans la semoule, comme on dit.

Je vois 2 types d’envies :

  • Les envies que j’appelle « compensatoires » sont celles qui ne m’aident pas à répondre à mes besoins. Je n’ai pas conscience du besoin insatisfait qui sous-tend mon envie. Il ne s’agit en répondant à cette envie qu’à un jeu de compensation face au manque ou à l’insatisfaction. J’essaye de compenser mais comme je n’ai pas conscience du besoin derrière tout cela, je n’y réponds pas. J’entre dans un cercle vicieux car je ressens de plus en plus d’insatisfaction (mon besoin n’étant toujours pas comblé) et je me trouve toujours plus d’envies pour tenter de combler ce mal être grandissant. C’est le cas quand vous manger du chocolat quand vous avez une peine de cœur par exemple. Votre envie de chocolat ne va pas répondre à votre besoin d’amour.
  • Les envies « constructives » sont celles pour lesquelles j’ai identifié le besoin non comblé et mon envie est un moyen efficace d’y répondre. En réalisant cette envie je comble au moins partiellement mon besoin. Il y a une sorte d’efficacité dans ces envies-là.

Vous pouvez alors réfléchir à comment :

  • dissocier mes envies de mes besoins ; prendre conscience des besoins insatisfaits qui font naître ses envies chez moi ?
  • lister mes envies et faire le tri de ce qui est vraiment important pour moi, ce qui va m’apporter du positif, ce qui contribue à combler mes besoins ?

L’objectif prioritaire est donc de reconnaître la source de vos envies.

OBJECTIF ESSENTIEL = RECONNAÎTRE LA SOURCE DE MES ENVIES POUR NE RÉPONDRE QU’A MES ENVIES CONSTRUCTIVES EN COMBLANT AINSI MES BESOINS INSATISFAITS.

J’ai choisi l’image de l’iceberg pour expliquer simplement tout ce texte à mes clients : vos envies sont la face visible de l’iceberg et vos besoins sont la face cachée et la plus dangereuse si vous n’y prêtez pas attention.

iceberg2

Pour y voir plus clair, mettez de l’ordre dans vos envies et vos besoins !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer