L’histoire de Béatrice ou comment le coaching en parentalité peut vous aider à trouver votre place de parent ?

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous raconter une histoire.

J’aime les histoires car elles nous font voyager, nous permettent de prendre conscience de certaines réalités sans s’impliquer, on peut y croire ou ne pas y croire. Mon histoire aujourd’hui, c’est l’histoire de Béatrice, une maman pleine de bonne volonté, qui a envie de bien faire avec son fils Théo qui a 6 ans.

Béatrice est une maman « ordinaire », soucieuse du bien-être de son fils et qui veut le bonheur de sa famille.

Il arrive que Béatrice se sente dépassée par certains comportements de son fils, elle trouve qu’elle ne réagit pas toujours comme il faudrait et elle a tendance à culpabiliser. Elle y pense souvent, elle lit aussi sur le sujet de l’éducation, elle fait des recherches sur internet, fait partie de groupe de discussion sur facebook.

Parentalité : se faire accompagner

Malgré tout, Béatrice sent qu’elle ne trouve pas de solution qui la rende vraiment heureuse dans son rôle de maman. Elle a des doutes et voudrait se sentir plus sure d’elle. Un jour, Béatrice entend parler de moi et décide de me contacter, je lui explique qui je suis, ce que je fais et pourquoi je le fais. Elle fait appel à moi et je l’accompagne pendant 5 mois. Voici ce qui s’est produit pendant cet accompagnement.

Étudier la situation actuelle : un 1er bilan

D’abord Béatrice et moi avons étudié la situation actuelle, en ciblant ce qui lui pose difficulté avec son fils, les évènements qui sont plus difficiles à gérer que d’autres, ce qui la frustre dans son rôle de parent. Elle m’a raconté à titre d’exemples quelques évènements qui se reproduisent souvent et qu’elle n’arrive pas à gérer comme elle le souhaiterait : la préparation du matin avant de partir à l’école en fait partie. Nous dressons ensemble un premier bilan et Béatrice décide alors de son objectif d’accompagnement, je l’aide à le clarifier, à l’affiner, à le préciser.

Définir son objectif d’accompagnement = vers quoi je veux aller ?

Nous prenons également un moment pour que Béatrice prenne conscience de là où elle met déjà beaucoup d’énergie et je la questionne pour savoir si cette énergie est bien placée ? Si cette énergie lui permet d’obtenir ce qu’elle souhaite ?

Prendre soin de soi en tant que parent

Cette première étape est importante pour Béatrice, elle commence à réfléchir différemment, à mieux jauger l’énergie qu’elle a dans une journée pour mieux la répartir là où elle en a besoin. Béatrice me confie qu’elle sait, au fond d’elle, qu’elle doit déjà être en forme, bien dans ses baskets, elle-même, pour pouvoir être dans les meilleures dispositions pour son fils. Elle décide alors d’un plan d’action pour répondre à ce besoin :

Qu’est-ce que je dois mettre en place pour être bien et en forme, pour avoir l’énergie suffisante de tenir mon rôle de maman ?

Qu’est-ce que j’exige aujourd’hui et qui finalement n’est pas si important que ça, et que je peux lâcher pour gagner en énergie ?

Comment est-ce que je peux être plus bienveillante et plus tolérante vis-à-vis de moi-même ?

Vous l’avez compris Béatrice a commencé un premier travail pour améliorer sa propre condition, pour être dans la meilleure forme physique et psychique pour passer du temps avec Théo.

S’attaquer aux évènements frustrants pour les comprendre

Ensuite nous nous sommes attaquées à cette préparation pour l’école le matin. J’ai questionné Béatrice sur ce qui la frustrait, c’est à dire qu’est-ce qu’elle veut obtenir qu’elle n’obtient pas et quelle émotion ça génère chez elle ?

Elle m’a répondu qu’elle a l’impression de ne pas réussir à se faire entendre par son fils, ce qui génère chez elle le stress d’être en retard et de l’énervement voire de la colère face à l’inaction de Théo.

J’ai senti tout le poids de sa culpabilité quand elle m’a apporté cette réponse. J’ai moi-même déjà ressenti cette culpabilité, c’est pour ça que je veux aider les mamans dans ces cas-là.

La meilleure solution c’est la vôtre.

Je suis convaincue que la meilleure solution est de vous aider à trouver vos propres solutions, à faire émerger ce que vous avez de merveilleux et créatif en vous. Ce qui est génial avec vos propres solutions, c’est que vous n’avez pas besoin d’en douter, de vous demander si c’est « votre » courant de pensées ou votre façon de faire… la réponse est forcément « oui » puisque c’est une partie de vous, c’est votre intuition, c’est votre créativité.

Le coaching c’est ça, c’est faire émerger vos propres solutions car vous êtes le plus intelligent pour vous même, vous savez au fond de vous, le doute n’a plus sa place.

Je vous apprends à vous écouter, à entendre vos propres idées, à retenir ce qui vous parle seulement des conseils que vous avez pu lire dans tel ou tel livre, ou encore sur internet.

L’amélioration continue : plan action => expérimentation => choix

Et Béatrice a exprimé ses idées, elle les a développées en actions concrètes et les a mises en pratique. La séance suivante nous avons fait le point sur ce qui a fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné, elle a affiné, elle a abandonné certaines idées et en a eu d’autres jusqu’à venir à une séance en me disant qu’elle préférait qu’on travaille sur une autre problématique car celle du matin c’était « ok » pour elle.

Nous avons évoqué plusieurs cas précis qui lui ont permis de remettre en cause certaines de ces façons de faire, d’en confirmer d’autres, d’expérimenter et de choisir la formule qui lui convenait le mieux. A ce stade de l’histoire, je sens que vous êtes curieux, que vous allez me demander quelle a été la formule magique de Béatrice pour s’en sortir le matin pour être à l’heure à l’école sans cris et sans heurt. Si vous avez bien lu tout ce que je vous ai livré dans cette histoire, vous avez compris qu’il n’y a pas de réponse universelle, la formule de Béatrice n’est pas la vôtre.

Il n’y a pas de formule magique, juste la vôtre.

Vous devez choisir votre façon de faire. Cette histoire se veut inspirante, je souhaite qu’elle vous mette en réflexion et pourquoi pas qu’elle fasse émerger dès maintenant quelques idées propres qui vous conviendront, que vous pourraient tester et affiner selon votre expérience. Il me tient à cœur d’aider les parents qui, comme moi, ont compris le décalage entre la théorie et la pratique le jour où ils ont eu un enfant.

Le coaching en parentalité : trouver sa place de parent.

Parce que nous sommes une seule personne et que je ne crois pas en un moi « pro » et à un moi « perso », j’accompagne les parents dans leurs difficultés d’éducation auprès de leurs enfants. J’accompagne des mamans et des papas, qui sont aussi entrepreneurs, salariés ou sans emploi, à trouver leur place de parent.

Trouver sa voie et sa joie, c’est aussi trouver sa place de parent.

Si vous êtes parents je suis persuadée que vous comprenez ce que je dis.

Si vous aussi vous êtes parents, que vous souhaitez améliorer votre quotidien avec vos enfants, dans un cadre bienveillant en mettant en pratique vos propres solutions, alors n’hésitez pas à me contacter.

Pour en savoir plus.