20170501_162204

Le coaching, c’est avancer sur vos objectifs, faire cesser des situations désagréables pour les remplacer par quelque chose de mieux pour vous, que vous aurez décidé, en fonction de qui vous êtes et de ce que vous désirez.

Voulez-vous avancer en étant stressé(e), perturbé(e), mal dans votre peau ou dans votre tête ?

Bien sûr que non !

C’est la raison pour laquelle, je relie « avancer » et « sérénité » car rien ne sert d’avancer si c’est pour arriver stréssé(e) 😉

En quoi la sérénité peut vous aider à avancer

Vous l’avez compris, la sérénité doit selon moi être au cœur d’un accompagnement du changement, et j’irai même plus loin, la sérénité est le moteur de l’action voire du changement.

Ma logique est toute simple :

Si je vais bien, que je me sens tranquille, équilibré(e), je suis plus enclin à faire des choses, à me mettre en action. Si je n’ai pas peur de l’inconnu qui m’attends sur le chemin du changement, si j’accepte de ne pas savoir à l’avance, alors je peux y aller en toute quiétude.

Si je suis dans le trouble et l’agitation, je vais douter, me questionner, mes actions vont être douloureuses et sont susceptibles de partir dans tous les sens. Le stress, la peur, le doute vont me faire ralentir, procrastiner ou encore m’empêcher d’avancer.

La sérénité, c’est quoi ?

Pour moi, la sérénité c’est quand mon corps et mon esprit sont tranquilles, paisibles, apaisés, c’est la quiétude du moment présent, c’est vivre pour ce qui se présente à moi sans espérer plus, ni penser à autre chose.

A contrario, l’absence de sérénité se représente par le stress, des états physiques désagréables voire des douleurs, des pensées répétitives, peu constructives, qui font douter, c’est se laisser dominer par le temps qui passe, les autres, ou tout autre élément extérieur. C’est ne pas être dans sa responsabilité.

Comment gagner en sérénité ?

Pour gagner en sérénité, il faut nourrir tout ce qui, en vous, vous permet d’être plus calme, plus tranquille, dans le bien-être physique et intellectuel et en harmonie avec vous-même et avec les autres.

Je veux avancer en toute sérénité

J’identifie 2 leviers pour gagner en sérénité, d’abord en passant par le corps puis en passant par le mental.

En passant par le corps

Sophrologie, méditation, relaxation, yoga, kinesiologie…. Il existe tellement de pratique qui peuvent nous aider à nourrir notre sérénité en passant par notre corps.

Je peux partager avec vous les techniques que j’ai déjà expérimentées :

  • La sophrologie (avec la talentueuse Ketty de http://www.mapetitesophro.com/ que je recommande vivement sur Paris) : pour moi un mélange de respiration, relaxation et exercices corporels. J’aime l’idée d’apprendre des techniques, que je pourrais mettre en œuvre en autonomie, d’avoir une boite à outils à utiliser en fonction de ce qui marche le mieux pour moi et ce que j’ai envie de mettre en œuvre. La séance que j’ai réalisée avec Ketty m’a amené à me recentrer à un moment où j’en avais besoin, et concrètement a fait baisser voire disparaître mon niveau de stress sur une situation précise travaillée avec elle. J’ai adoré cette pratique et je pense reproduire quand j’en aurais besoin.
  • Le yoga, que j’ai pratiqué en cours collectif pendant un an. Ce cours était surtout un moment pour moi, au calme, pour m’écouter, relaxant. La technique m’importait peu et je crois que c’est un peu l’idée. Cette pratique hebdomadaire m’a permis d’être plus à l’écoute de mon corps, j’y ai appris la technique de la respiration que je mets en pratique tous les jours. Je suis plus présente au moment présent.
  • La kinésiologie consiste à pratiquer des tests musculaires manuels comme moyen de communication avec le corps. C’est l’idée que notre corps est la mémoire de tout ce que nous avons vécu, ainsi le kinésiologue décode notre mémoire corporelle et aide à lever les blocages présents. Mon expérience en la matière est assez bluffante, les éléments remontés par ma kinésiologue sont à chaque fois très justes et rejoignent à la fois mon histoire passée et mes comportements actuelles.
  • La méditation que je pratique en apprentissage guidée, avec des audios comme ceux que vous pouvez trouver sur Youtube de Christophe André. Il existe également des applications comme « Petit BamBou ».
  • Le Zentangle qui est une sorte de « gribouillage zen » dont je vous ai posté mon premier essai en solo, mardi sur ma page FB. Il s’agit, là encore, d’une sorte de méditation par le dessin répétitif, qui demande à la fois de la concentration et de la précision et également une certaine forme de lâcher prise. J’adore cette pratique, car j’ai vraiment l’impression de pratiquer un « loisir » alors que c’est tellement plus. Je vais m’inscrire dès que possible à un atelier de Sylvine, une mampreneur qui m’a initié à la pratique.

Et plein d’autres techniques encore, que j’ai ou non testées, vous connaissez ma passion pour la nature, être à l’extérieur, courir ou marcher en forêt sont des activités, qui, en soit m’aide à grandir dans mon apprentissage de la sérénité.

Et vous ? quelles sont vos habitudes « zen » qui passent par votre corps et qui vous aident à gagner en quiétude et lâcher prise ?

Que pourriez-vous faire dès demain, que vous avez un peu laissé de côté ces derniers temps, pour faute de temps ou de motivation ?

En répondant à ces questions, vous utilisez déjà votre mental pour prendre un temps de recul et de prise de conscience sur ce qui est bon pour vous, pour le planifier dans votre agenda…

En passant par le mental

Ça peut paraître bizarre comme technique, de passer par le mental pour gagner en sérénité, voire anti-productif. Ma réponse, liée à mon expérience est « pas du tout ». Notre mental est présent pour être utilisé à bon escient, et c’est ce que je vous propose de faire, en cherchant à avancer en toute sérénité sur vos objectifs et projets grâce aux techniques de coaching. Je vous conseille de passer par le mental quand vous avez amené une touche de lâcher prise par le corps, par exemple, faites une petite séance de sophrologie et ensuite prenez un moment au calme pour travailler vos objectifs et plans d’actions.

Le mental est notre allié pour définir nos objectifs, c’est-à-dire réfléchir à ce qu’on veut faire dans la journée, dans la semaine, dans un mois.

  • Définir des objectifs qui me rendent heureux

Pour réaliser cette première étape, vous pouvez vous centrer sur 2 questions essentielles :

Qu’est-ce que j’ai envie de faire spontanément ? qu’est-ce qui m’attire en ce moment ?

Qu’est-ce que je pourrais regretter dans 6 mois si je ne l’ai pas fait ?

Cette première étape, vous permettra de mettre du concret sur ce que vous voulez vraiment, et sur ce à quoi pourrait ressembler votre journée, le mois à venir ou même votre année.

Alors, quels sont vos objectifs du mois à venir ?

Qu’est-ce qu’il est important que vous ayez réalisé ce mois-ci ?

En quoi est-ce important pour vous d’atteindre ces objectifs d’ici la fin du mois ?

Qu’est-ce que cela va vous permettre d’atteindre ?

Si à ce stade, tout va bien, il ne vous reste plus qu’à définir quelles actions pourraient vous permettre de vous rapprocher de l’atteinte des objectifs que vous venez de vous fixer.

  • Réfléchir à des actions qui me rapprochent de ces objectifs

L’étape suivante est de chercher tout ce que vous pouvez faire concrètement pour avancer vers votre objectif.

Si vous êtes plutôt du genre à avoir peur, je vous conseille de partir de l’idée de la première petite chose que vous pourriez faire, une chose facile et que vous pouvez faire rapidement. Cette action vous redonnera confiance en vous, et vous serez plus apte ensuite à en définir d’autres. La technique des petits pas est valable pour tout le monde : un pas après l’autre, à mon rythme, j’avance vers mon objectif. Comme on dit « petit à petit l’oiseau fait son nid », rien ne sert de se stresser ou de vouloir faire tout en même temps, ce sera contre-productif.

Si vous êtes plutôt à l’aise et confiant, vous pouvez lister toutes les actions qui vous viennent à l’esprit, les hiérarchiser, voir celles qui auront le plus d’impact et planifier le tout dans un timing qui vous semble raisonnable. Si vous perdez pied, revenez à la technique des petits pas.

 

IMPORTANT : Ne pas oublier le pourquoi de notre objectif

Je pourrais résumer mon idée par cette autocitation :

« Ne vous demandez pas quoi faire, si vous ne savez pas pourquoi vous le feriez. »

La première chose, primordiale à mes yeux pour avancer en toute sérénité, est de se fixer des objectifs qui participent à vous rapprocher de vos rêves, à vous rendre heureux, à améliorer vos conditions de vie professionnelle comme personnelle. En prenant le « problème » par le bon bout, c’est-à-dire en définissant des objectifs bons pour vous, en vous rappelant toujours qu’est-ce qui fait que vous voulez ou non y aller, alors vous définirez des actions adéquates pour y parvenir en toute sérénité. Si je sais pourquoi je fais ce que je fais, alors je peux avancer sereinement.

Personnellement, à chaque fois que j’oublie de revenir à mon « pourquoi », je butte sur mes « comment ». C’est tellement évident, et si dur à mettre en pratique. J’ai tellement à vous dire sur ce sujet, je suis tellement inspirée et emportée par cette idée d’avancer en toute sérénité, que j’ai décidé d’en créer un atelier.

Un atelier, pour vous, pour prendre ce moment rien que pour vous, pour faire marcher votre mental pour votre sérénité, pour faire de votre mental un allié de votre lâcher prise… ha je sens que ça vous intrigue, alors n’hésitez plus, jetez un œil par ici pour en savoir plus.

 

C’est quoi, alors, cet atelier « Avancer en toute sérénité »

Je vous propose un atelier de coaching collectif, qui a pour objectif de vous aider à avancer sur vos projets, vos envies non comblées, vos rêves, et cela EN TOUTE SERENITE, sans douleur.

Vous avez peut-être tendance à penser que, pour avancer, il faut faire de gros efforts, il faut souffrir, que le stress est inévitable, les doutes… et pourquoi ne pas mettre en place des actions qui soient à la fois créatrices de sérénité ET participatrices à l’avancée de vos projets.

Nous allons ensemble poser les premières pierres d’une avancée sereine vers ce qui vous fait plaisir.

Cet atelier est fait pour vous si :

  • Vous avez un projet en tête et vous n’arrivez pas à le faire avancer.
  • Vous êtes stressé(e) ou vous vous sentez surmené(e), perdu(e) face à un projet en cours.
  • Vous procrastinez, vous manquez de motivation, vous ne savez pas pourquoi mais ça n’est pas évident d’avancer.
  • Vous ne savez plus par quel bout prendre votre projet, vous avez l’impression de ne pas avancer, vous vous sentez inefficace.
  • Vous voudriez mettre en œuvre votre projet en mode « WOuah » mais vous doutez et n’êtes pas sur(e) d’en être capable.

Ce que l’atelier va vous permettre :

  • Définir votre sérénité et les moyens de s’en approcher.
  • Décider d’une ou plusieurs actions pour faire avancer votre projet.
  • Partager au sein d’un collectif bienveillant en mode « et si mon idée pouvait t’aider », ainsi vous valorisez votre expérience en éclairant les autres et les autres vous éclairent de leur propre expérience.
  • De repartir boosté(e) et remotivé(e) pour mettre en œuvre toutes vos idées.

Si vous sentez, que cet atelier est fait pour vous, n’hésitez plus et inscrivez-vous dès maintenant pour nous rejoindre à Paris le lundi 5 juin après-midi.

Je m’inscris

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager et le commenter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer